le billet
Publié le 10 mai 2017
Par Thomas Marchetto, Directeur du Pôle Patrimoine public

Équipements publics : êtes-vous sous ou sur-équipés ?

Dans un contexte de réduction des capacités d’investissement des collectivités, la rationalisation du patrimoine, deuxième poste de dépenses après la masse salariale, tend à devenir une des priorités des collectivités. Un inventaire rapide des surfaces de vos équipements publics permet déjà de vous situer dans une offre moyenne de service d’équipements.

La surface totale du parc immobilier est l’une si ce n’est LA donnée quantitative la plus impactante de la gestion du patrimoine immobilier. Elle est l’unité de mesure la plus utilisée pour le calcul de nombreux ratios. Ramenée au nombre d’habitants, elle donne une première idée du niveau d’équipement d’une collectivité.

Cette donnée générale devra être interprétée avec discernement, car comparaison n’est pas raison. Doivent notamment être pris en compte et si possible pondérés les effets liés :

  • au périmètre précis des compétences entre la collectivité et l’intercommunalité en particulier : transferts de compétences, équipements d’intérêt communautaire... selon lesquels plus le coefficient d’intégration est fort et moins le ratio est élevé pour la commune (et fort pour l’interco) ;
  • à la situation géographique avec des écarts de ratios importants entre des villes périurbaines, nettement moins équipées que les villes centres ou encore les communes rurales ;
  • à des spécificités : ville de congrès, station de tourisme (balnéaire, de montagne,…) ou autres qui peuvent expliquer des ratios particulièrement élevés.

La strate démographique ne semble pas un facteur aussi déterminant. Ainsi, quelle que soit la strate, on observe des écarts très importants entre communes : ceux-ci peuvent aller de 2 à… 12 m² par habitant, la moyenne étant à 5 m²/habitant *.

Enfin, les surfaces déclaratives peuvent varier de près de 25% selon les méthodes de calcul utilisées (SHON, SDP, SU, SDO par exemple), ce qui invite là encore à la prudence dans l’interprétation des données. 

* Source : Données Espelia ( 8 500 000 m²)

 

A consulter également : La vacance des bâtiments publics : un sujet en friche

Et vous ? Cliquez ici pour accéder au site permettant de vous comparer !

Blog
Tous les billets