le billet
Publié le 11 janvier 2018
Par Léo Champeau, Consultant Pôle Patrimoine, Intercommunalité et Finances Publiques et Thomas Marchetto, Responsable de l'activité Patrimoine public

Le BIM et la gestion dynamique du patrimoine

IMG BIM

Le Building Information Modeling (BIM) permet de réaliser et de faire vivre la maquette numérique de vos bâtiments. Le BIM est porteur de plein de promesses, à condition de bien en comprendre les limites. Espelia fait le point pour vous.

Partagez sur les réseaux sociaux :
 

Une collecte en temps réel des informations sur la vie de vos bâtiments

Le BIM permet  ainsi :

  • D’améliorer la maintenance et spécialement la maintenance préventive et prédictive, ce qui est un facteur notable d’économies (plus d'infos sur notre article du 25/07/17).
  • De suivre la performance environnementale et économique des bâtiments en coût global avec la prise en compte des enjeux d’exploitation dès la phase amont.
  • D’améliorer la gestion des espaces et de l’énergie en ayant accès aux données de construction et de maintenance et donc d’adapter et d’évaluer les actions mises en œuvre.
  • De lancer des requêtes sur un modèle physique (pentes pour la mise en accessibilité, surfaces disponibles…). Les données traitées, issues de ces requêtes facilitent la modélisation et la simulation de scénarios de prospective patrimoniale

Mais la démarche BIM nécessite :

  • une bonne définition préalable des besoins des utilisateurs
  • une interopérabilité avec les outils de gestion patrimoniale existants afin que la maquette numérique puisse être alimentée et mise à jour
  • un investissement important dans l’outil mais aussi (surtout !) dans les moyens humains pour alimenter et faire vivre l’outil

Au total, le BIM est d’abord un outil technique et orienté sur du pilotage opérationnel immobilier plus que sur du pilotage stratégique. Le recours au BIM doit donc être adapté au cas par cas selon ses objectifs et aussi (surtout) ses moyens, notamment humains, sachant que d’autres solutions permettent de répondre à une partie de ses fonctionnalités, à moindre coût et dans une logique d’efficience plus globale. 

Partagez sur les réseaux sociaux :
 

Blog
Tous les billets