La gestion des stades et arénas

En France, la construction de nouveaux stades ou la rénovation de stades existants est sous le feu des projecteurs.

Diagnostic des stades et arénas

Au cours de ses missions pour les stades et arénas, Espelia réalise généralement des scénarios d’organisation et de rationalisation, plans et schémas directeurs territoriaux, une évaluation des politiques publiques, un choix des modes de réalisation des équipements publics, un choix des modes de gestion de services publics, un audit et suivi de contrats ou de services.

Un parc de stades vieillissant

En effet, la France doit rénover son parc de stades vieillissant et peu adapté à l’évolution du sport professionnel, l’âge des stades français s’élevant en moyenne à 66 ans, contre 50 ans en Allemagne, 34 au Portugal et 28 en Suisse.

Comme le rappelle le rapport du Sénat du 29 avril 2009 sur le sport professionnel et les collectivités territoriales, les stades sont « souvent anciens, peu adaptés, mal équipés, nos équipements ne sont pas à la hauteur des événements qu’ils hébergent.Ni l’offre d’hospitalité (espaces pour les réceptions, loges et places VIP), ni les locaux annexes (vestiaires, terrain d’échauffement, parking) ne permettent d’accueillir le public et les sportifs à des standards proches de nos voisins européens. L’affluence dans les stades et les recettes de billetterie en pâtissent ».

La rénovation des stades en projet

La coupe du monde 1998 de football qui n’a pas apporté beaucoup de réponses à ce vieillissement des stades. Depuis, de nombreux projets de rénovation ou construction de stade de football ont été entrepris (à Lyon, Bordeaux, Nice, Marseille, Lille…). D’autres projets, extra-coupe du monde, ont été également vus le jour que ce soit pour des stades de rugby ou de football (stades de football du Mans et du Havre, stades de rugby de Jean Bouin et de l’Arena 92…). Les projets de construction/rénovation de stades, le plus souvent initiés par des collectivités ont encore de l’avenir, la France souffrant en particulier d’un déficit en petits stades modernes de 10 000 à 15 000 places qui seraient modulables et conçus comme de véritables lieux de vie.

Les modes de contractualisation des stades

Les différents projets récents de rénovation/construction ont été menés sous différents modes de contractualisation complexes : contrat de partenariat (Lille, Nice, Bordeaux…), contrat de concession (Le Mans), projets privés (Lyon, Arena 92)… Le choix d’un mode de contractualisation pour un stade est un sujet compliqué, lié à : sa taille, la solidité du club et de la collectivité, la propriété des équipements, les retombées économiques attendues, les financements publics disponibles… Face à la forte dégradation des finances publiques locales, les collectivités devraient être amenées à opérer des choix différents pour les projets à venir : transfert de la propriété des enceintes aux clubs via un crédit-bail, délégation entière de la gestion au club résident…

Dans ce secteur, Espelia déploie toutes ses expertises fonctionnelles dans les démarches suivantes :

 

Stades

Offre Espelia

  • Diagnostic du fonctionnement des services et équipements existants
  • Elaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de modernisation des équipements ou de création selon les besoins et contraintes du territoire
  • Mise en œuvre efficiente du projet de création ou d’exploitation : contractualisation, création d’opérateur public ou d’économie mixte, suivi et optimisation de l’exploitation
Contact
Blog
Tous les billets